RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/24929469

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Wang Che-Fou, (1260? - 1336?)



Si-Siang-Ki,
ou l'Histoire du Pavillon d'Occident (1872)

Voir la sous-collection CHINE ANCIENNE réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.

ExtraitsPrésentation de François Turrettini.

Une édition électronique réalisée à partir du texte de Wang Che-Fou, Si-Siang-Ki, ou l'Histoire du Pavillon d'Occident. Comédie en 16 actes. Traduit du Chinois par Stanislas Julien. Première édition: Atsume Gusa, 1872. Genève: H. Georg.-Th. Mueller. Reproduction en facsimilé par Elibron Classics, 2006, 334 pp. Une édition réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.

…. chef-d’œuvre incontesté du genre, qui sort du lot non seulement par son ampleur, mais aussi et surtout par sa qualité littéraire – admirée par des générations de critiques et de poètes -, et sa portée. Il faut dire que le message de la pièce était appelé à soutenir pendant longtemps la réflexion et l’enthousiasme des jeunes générations puisqu’il s’agit rien de moins que d’une revendication à peine dissimulée de la liberté des jeunes gens à choisir librement leur partenaire pour la vie.

Pierre Kaser, La littérature chinoise ancienne, page 115.
Pierre Palpant, Comment lire dans la collection Chine sur Les Classiques des sciences sociales ?

Voir dans la collection Chine ancienne, l’analyse de la pièce dans l’Anthologie de la Littérature chinoise, de SUNG-NIEN Hsu. Voir aussi l’Essai sur la littérature chinoise, de G. Soulié.]

Si-Siang-Ki (Xixiangji), L’Histoire du pavillon d’Occident, ou Romance of the Western Chamber, ou The story of the western wing (ou bower), ou La Rose de Pushui, autant de titres qui donneront par les moteurs, accès à beaucoup de pages parlant de cette pièce/opéra, aussi connue en Chine que Roméo et Juliette en Occident, sans cesse représentée depuis sept siècles, voire douze si l’on retient l’œuvre source.

Peu de pages cependant parlent plus en profondeur de l’œuvre. Cependant, un très intéressant article de Tsai Shu-Hui, Terence and Wang Shih-Fu: Dramatists of Humanity, expliquant l’importance de la pièce de Wang Che-fou au point de vue sociologique.

Nombreuses images disponibles sur ce site. Une belle série de dix peintures sur soie au Musée Guimet (rechercher “Wang Zhenpeng”). Représentation de diverses scènes sur un paravent de soie — une assietteencre sur papier, de Ren Xun (en bas de page), de Yu Zhitinggravure sur bambou (chercher ‘bamboo’) — gravure sur boistimbresimpressionFilm — un CD d’airs choisistéléchargement payant d’arias. Une série amusante d’images sur Altavista : 123

Enfin, ne pas manquer le comics, racontant en bande dessinée l’histoire de ce pavillon d’Occident.

Revenir à l'auteur: Laurence Binyon (1869-1943) Dernière mise à jour de cette page le lundi 5 mars 2007 6:09
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref