RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.cha.cau

Collection « Les auteur(e)s classiques »

André Chéradame



Les causes lointaines de la guerre (1925)

Table des matières
Préface, 1925;  Carte: Les nationalités en Autriche-Hongrie

Une édition électronique sera réalisée à partir du texte d'André Chéradame, Les causes lointaines de la guerre. (1925) Ouvrage accompagné d'une carte. Évreux: Imprimerie Ch. Hérissey, 1925, 164 pages. Une édition numérique réalisée par M. Jean-Paul Murcia, bénévole, professeur de philosophie à Dijon.


Voici comment M. Murcia nous explique ce qu'il projette de réaliser et le choix de ces oeuvres:

“Pour les livres, j'ai commencé par ceux-là mais c'est tout un ensemble que je veux mettre en ligne.

En gros tout ce qui a pu s'écrire de qualité dans les années 20 et 30 sur la question unique des responsabilités.

Ce que j'ai pu lire des historiens contemporains sur le sujet n'en parle pas ou n'y fait que de vagues allusions. Il y a là pourtant m'a-t-il semblé une littérature précieuse.

Je souhaitais aussi faire revivre les recueils de documents, du moins ceux qui présentent l'intérêt d'avoir vu le jour à la faveur d'un changement de gouvernement : je possède les documents allemands collationnés par Kautsky et les documents diplomatiques révélés par les bolchéviks (Le "Livre noir" en 6 volumes et "L'abominable vénalité de la Presse").

Je ne suis pas historien et je n'ai pas encore de conviction bien établie sur cette question des responsabilités. Mais je préfère cette histoire à chaud, à base de polémique et de documents, plutôt qu'un exposé général académique toujours susceptible de nier ces polémiques sous couleur de les dépasser et où le scandale, parce qu'il est moral ou politique, a toutes les chances d'être estompé par un point de vue qui se veut "objectif".

Dans les années 20 et 30 aussi, on abordait cette question sans le prisme de la seconde Guerre mondiale et ça me semble important. La première GM me parait beaucoup plus importante pour la pensée que la seconde qui n'en est qu'une continuation.

Il y a là, me semble-t-il, une clef pour la lecture de tout le XXème siècle.

Mais parce que beaucoup sont polémiques, je souhaitais donner tous ces écrits sans exclusive, en somme que ceux qui voudront s'y intéresser aient les éléments du débat tel qu'il aurait pu avoir lieu à l'époque sans la censure, les pressions, les contraintes éditoriales, etc. Voilà, ça, c'est pour le beau projet. Il reste que je suis seul pour la relecture et cela risque d'être long avant de pouvoir être mené à son terme, quelque chose comme quatre ou cinq ans à mon idée.”

Bien amicalement.
Jean-Paul Murcia
Dimanche, le 21 septembre 2003.



Revenir à l'auteur: André Chéradame Dernière mise à jour de cette page le dimanche 28 janvier 2007 15:13
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref