Auguste Bebel (1891), La femme et le socialisme. Traduit de l'Allemand par Henri Bavé


 

RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

La résistance haïtienne. (L'occupation américaine d'Haïti). Récit d'histoire contemporaine.(1937)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Dantès Bellegarde, La résistance haïtienne. (1937) (L'occupation américaine d'Haïti). Récit d'histoire contemporaine. Montréal: Les Éditions Beauchemin, 1937, 177 pp. Une édition réalisée par Rency Inson Michel, bénévole, étudiant en sociologie à la Faculté d'ethnologie de l'Université d'État d'Haïti et coordonnateur du Réseau des jeunes bénévoles des Classiques des sciences sociales en Haïti.

[9]

La résistance haïtienne

(L’occupation américaine d’Haïti)
Récit d’histoire contemporaine

Avant-propos

Ce livre pourrait être considéré comme le complément de la partie historique de mon ouvrage La Nation Haïtienne paru ce printemps à Paris. Il forme néanmoins un tout par lui-même, et c'est pour lui donner ce caractère d'unité que j'ai fait précéder d'une introduction embrassant la période de 1492 à 1914 — le récit des événements qui se sont accomplis du 28 juillet 1915 au 21 août 1934.

J'ai essayé de fixer dans ces pages les faits les plus significatifs de l'époque qui porte désormais dans l'histoire d'Haïti le triste nom d'Occupation Américaine.

Que ce récit soit incomplet, il est à peine besoin de le dire. J'ai simplement voulu apporter ma contribution à l'histoire de ces temps douloureux. Je le fais comme témoin et quelquefois comme acteur : c'est pourquoi et je m'en excuse — il m'est souvent arrivé d'intervenir personnellement dans la relation des événements.

Cette intervention personnelle n'enlève rien cependant à la sincérité de l'exposition. Je me suis imposé la règle de n'avancer aucun fait qui ne soit établi de façon rigoureuse et de réprimer sévèrement tout élan de mon cœur même en décrivant les plus cruelles blessures faites à l'âme nationale.

[10]

Pour conférer à mon récit une complète objectivité, j'ai fait le plus souvent appel aux écrivains américains qui ont écrit sur l'Occupation, au risque d'alourdir mon texte par les nombreux extraits que j'ai donnés de leurs ouvrages.

J'espère que mon exemple sera suivi et que tous ceux qui ont étudié de près la situation d'Haïti sous le régime de l'Occupation Américaine apporteront honnêtement et loyalement leurs témoignages au « tribunal de l'histoire », — pour employer une vieille expression dont les sceptiques peuvent sourire mais qui continuera de garder sa redoutable signification.

D. B.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 17 mai 2016 11:17
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref