Gaston Bachelard, L'INTUITION DE L'INSTANT


 

RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Gaston Bachelard, L'INTUITION DE L'INSTANT. (1932)
Biographie


Une édition numérique réalisée à partir du livre de Gaston Bachelard (1932), L'INTUITION DE L'INSTANT. Suivi de INTRODUCTION À LA POÉTIQUE DE BACHELARD par Jean Lescure. Paris: Éditions Gonthier, 1932, 153 pp. Collection: Bibliothèque Médiations. Une édition numérique réalisée par Hélène Garcia-Solek, bénévole, passionnée par les sciences humaines, la philosophie et la musique.

[150]

L’INTUITION DE L’INSTANT

Biographie

Gaston Bachelard naît le 27 juin 1884 à Bar-sur-Aube où ses parents tiennent une boutique de tabac-journaux. Il passe ses premières années dans cette ville. En 1903, en possession de son baccalauréat, il entre dans l’administration des Postes à laquelle il sera attaché jusqu’en 1913. En disponibilité pour raison d’étude, il prépare dès cette date le concours d’élèves ingénieurs des Télégraphes et achève parallèlement sa licence de mathématiques. Mais Bachelard ne sera pas ingénieur ; après la guerre, en 1919, sa vie prend un tournant : il entre dans l’enseignement secondaire, comme professeur de sciences au collège de sa ville natale. Agrégé de philosophie en 1922, il obtient de demeurer à Bar-sur-Aube comme professeur de sciences et de philosophie. En 1927, il soutient ses deux thèses : Essai sur la connaissance approchée et Étude sur l’évolution d’un problème de physique, La propagation thermique dans les solides. Ces deux ouvrages constituent le prélude de nombreuses publications dont les plus connues sont les études consacrées à l’imagination au contact des éléments naturels. La faculté des Lettres de Dijon fait appel à lui en 1930, puis la Sorbonne en 1940. Il meurt à Paris, le 16 octobre 1962.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 14 juin 2014 18:44
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref