RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Le langage. Introduction à l'étude de la parole (1921)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre d’Edouard Sapir (1921), Le langage. Introduction à l'étude de la parole. Traduction française de S. M. Guillemin, 1921. Paris : Petite bibliothèque Payot, no 104, 1970, 231 pages.

Table des matières:


PRÉFACE par Edward Sapir


1. - INTRODUCTION : DÉFINITION DU LANGAGE

Le langage est un produit de la culture, et non une fonction biologique. - Futilité des théories donnant les interjections et les onomatopées comme origine du langage. - Définition du langage. - La base psycho-physique de la parole. - Les concepts et le langage. - La pensée est-elle possible sans langage ? - Simplification et transfert du processus de la parole. - L'universalité du langage.

2. - LES ÉLÉMENTS DE LA PAROLE

Les sons ne constituent pas les véritables éléments de la parole. - Les mots et leurs divisions (radical et éléments grammaticaux). - Types de mots. - Le mot doit son unité à la forme et non à la fonction. - Le mot a une réelle existence psychologique. - La phrase. - Les aspects cognitifs, volitifs et émotifs de la parole. - Le sens affectif des mots.

3. -
LES SONS DU LANGAGE

Nombre considérable des sons possibles. - Les organes d'articulation et leur participation à la production des sons de la parole: les poumons, les cordes vocales, le nez, la bouche et ses différentes parties. - Diverses manières d'articuler les voyelles et les consonnes. - Les habitudes phonétiques d'un langage donné. - Les « valeurs » des sons. - Systèmes phonétiques.

4. LA FORME DANS LE LANGAGE : LES PROCÉDÉS GRAMMATICAUX

Distinction entre la forme et la fonction grammaticale. - Ces deux points de vue empiètent l'un sur l'autre. - Six types principaux de procédés grammaticaux. - L'ordre des mots comme méthode grammaticale. - Mots composés. - Affixation : préfixes, suffixes, infixes. Changement vocalique intérieur. – Changement consonantique. - Redoublement. - La fonction indiquée par les variations d'accentuation et d'intonation.

5. - LA FORME DANS LE LANGAGE : LES CONCEPTS GRAMMATICAUX

Analyse d'une phrase anglaise type. - Divers types de concepts qui y sont représentés. - Expressions différentes de concepts analogues. - Comment la même phrase peut être exprimée en d'autres langues avec des différences notables dans le choix et le groupement des concepts. - Les concepts essentiels de rapport sont mêlés à d'autres concepts secondaires plus concrets. - La forme pour l'amour de la forme. - Classification des concepts linguistiques : de base ou concrets - de dérivation - concrets de rapport. - purement de rapport. - Tendance de ces types de concepts à se confondre. - Les catégories de mots exprimées dans des systèmes grammaticaux variés. - L'ordre des mots dans la phrase et l'accentuation comme moyen d'indiquer les fonctions. - L'accord. - Les parties du discours. - Une classification absolue s'avère impossible. Le nom et le verbe.

6. - LES TYPES DE STRUCTURE LINGUISTIQUE

Possibilité de classer les langues. - Difficultés. - La classification par lan-gues à forme et langues sans forme n'est pas valable. - La classification d'après les procédés de forme n'est pas possible. - La classification suivant le degré de synthèse ou caractère. - Langues « infléchies » et « agglutinantes » . - Fusion des affixes et symbolisme en tant que technique linguistique. - L'agglutination. L'inflexion est un terme confus. - Une classification est proposée. - Quels sont les types de concepts exprimés? Quelle est la technique dominante? Quel est le caractère? - Quatre types de concepts fondamentaux. - Tableaux des exemples. - Vérification historique de la validité de cette classification par concepts.

7.- LE LANGAGE FAÇONNÉ PAR L'HISTOIRE L'ÉVOLUTION

Variabilité du langage. - Variation individuelle et variations dialectiques. - Les variations résultant du temps écoulé ou évolution. - Comment naissent les dialectes. - Le fonds linguistique. - Le courant ou pente suivi par l'évolution. - Tendances de l'évolution illustrées par une phrase anglaise. - Les hésitations provoquées par cette phrase sont symptomatiques du sens de l'évolution. - Tendances d'assimilation dans l'anglais. - L'affaiblissement des désinences de cas. - Tendances à fixer l'ordre des mots dans la phrase. - Évolution en faveur du mot sans variations.

8. - LE LANGAGE EN TANT QUE PRODUIT HISTORIQUE : LES LOIS PHONÉTIQUES

Parallèles dans l'évolution de langues apparentées. - La loi phonétique représentée dans l'histoire de certaines voyelles et consonnes en anglais et en allemand. - Régularité de la loi phonétique. - Les changements dans les sons n'impliquent pas le changement du système phonétique. - Difficultés d'une explication en ce qui concerne la nature de l'évolution phonétique . La mutation vocalique en anglais et en allemand. - Influence morphologique sur le changement phonétique. - Assimilation par analogie pour compenser les irrégularités inhérentes à une loi phonétique. - Nouveautés morphologiques dues à un changement phonétique.

9. - COMMENT LES LANGUES S'INFLUENCENT RÉCIPROQUEMENT

Influence linguistique due au contact culturel. - Emprunt de mots. – Résistance à l'emprunt. - Modification phonétique des mots empruntés. - Influence phonétique des langues avoisinantes. Emprunt morphologique. - Les ressemblances morphologiques sont les vestiges d'une origine commune.

10. - LE LANGAGE, LA RACE ET LES MŒURS

Tendance simpliste à croire que les groupements linguistiques, raciaux et culturels coïncident. - La race et le langage ne coïncident pas nécessairement. – Les démarcations culturelles et linguistiques ne sont pas identiques. - Les coÏncidences entre les différences linguistiques et celles du langage et des mœurs sont dues à des causes historiques et non à des causes psychologiques. - Le langage n'est pas le reflet des mœurs.

11. - LE LANGAGE ET LA LITTÉRATURE

Le langage est la matière dont est faite la littérature, son moyen d'expression. - La littérature peut se mouvoir sur un plan linguistique général, ou peut être inséparable des conditions linguistiques particulières. - Le langage est un art collectif. - Qualités ou défauts esthétiques de tout langage. - Le style est tributaire des caractéristiques d'un langage donné. - La prosodie est tributaire du dynamisme phonétique d'un langage donné.

Retour à l'auteur: Edward Sapir Dernière mise à jour de cette page le Jeudi 27 mars 2003 14:24
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref