RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Qu'est-ce que la propriété ?
Ou recherches sur le principe du droit et du gouvernement (1840)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Pierre-Joseph Proudhon (1840), Qu’est-ce que la propriété ? Ou Recherche sur le principe du droit et du gouvernement. Premier mémoire. Paris: Garnier-Flammarion, 1966, Collection Texte intégral, no 91, 315 pp.

QU'EST-CE QUE LA PROPRIÉTÉ ?

Préface

CHAPITRE I- Méthode suivie dans cet ouvrage. - Idée d'une révolution

CHAPITRE II - De la propriété considérée comme droit naturel. - De l'occupation et de la loi civile, comme causes efficientes du domaine de propriété

§ 1 - De la propriété comme droit naturel
§ 2. - De l'occupation, comme fondement de la propriété
§ 3. - De la loi civile, comme fondement et sanction de la propriété

CHAPITRE III- Du travail, comme cause efficiente du domaine de propriété

§ 1. - La terre ne peut être appropriée
§ 2.- Le consentement universel ne justifie pas la propriété
§ 3. - La prescription ne peut jamais être acquise à la propriété
§ 4. - Du travail. - Que le travail n'a par lui-même, sur les choses de la nature, aucune puissance d'appropriation
§ 5. - Que le travail conduit à l'égalité des propriétés
§ 6. - Que dans la société tous les salaires sont égaux
§ 7. - Que l'inégalité des facultés est la condition nécessaire de l'égalité des fortunes
§ 8. - Que, dans l'ordre de la justice, le travail détruit la propriété

CHAPITRE IV- Que la propriété est impossible

Démonstration. - Axiome La propriété est le droit d'aubaine que le propriétaire s'attribue sur une chose marquée par lui de son seing
Première proposition La propriété est impossible, parce que de rien elle exige quelque chose
Deuxième proposition La propriété est impossible, parce que là où elle est admise la production coûte plus qu'elle ne vaut
Troisième proposition La propriété est impossible, parce que sur un capital donné, la production est en raison du travail, non en raison de la propriété
Quatrième proposition La propriété est impossible, parce qu'elle est homicide
Cinquième proposition La propriété est impossible, parce qu'avec elle la société se dévore
Sixième proposition La propriété est impossible, parce qu'elle est mère de tyrannie
Septième proposition La propriété est impossible, parce qu'en consommant ce qu'elle reçoit elle le perd, qu'en l'épargnant elle l'annule, qu'en le capitalisant elle le tourne contre la production
Huitième proposition La propriété est impossible, parce que sa puissance d'accumulation est infinie et qu'elle ne s'exerce que sur des quantités finies
Neuvième proposition La propriété est impossible, parce qu'elle est impuissante contre la propriété
Dixième proposition La propriété est impossible, parce qu'elle est la négation de l'égalité

CHAPITRE V - Exposition psychologique de l'idée de juste et d'injuste, et détermination du principe du gouvernement et du droit

Première partie
§ 1. - Du sens moral dans l'homme et dans les animaux
§ 2. - Du premier et du second degré de la sociabilité
§ 3. - Du troisième degré de la sociabilité
Seconde partie

§ 1. - Des causes de nos erreurs : origine de la propriété
§ 2. - Caractères de la communauté et de la propriété
§ 3. - Détermination de la troisième forme sociale.

Conclusion


Retour à l'auteur: Pierre-Joseph Proudhon Dernière mise à jour de cette page le samedi 4 novembre 2006 11:20
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref