RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »
SUR LA RELIGION
Table des matières

Une édition électronique réalisée à partir du livre de Karl Marx et Friedrich Engels, CRITIQUE DE MALTHUS. Introduction, traduction et notes de Roger Dangeville. Paris: Les François Maspero, Éditeur, 1978, 313 pp. Collection Petite bibliothèque Payot, no 210. Une édition numérique réalisée par Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite, France. [Mme Eva Dangeville, épouse du traducteur, M. Roger Dangeville, a accordé, le 10 décembre 2009, sa permission de diffuser ce livre, pilonné par l'éditeur le 19 septembre 1983, dans Les Classiques des sciences sociales.]

Table des matières

PRÉSENTATION

1. Keynes et actualité de Malthus
2. Une politique des prix et des revenus
3. Opposition bourgeoise entre industrie et agriculture
4. Défaite de Ricardo
5. Rente et parasitisme intellectuel
6. Rente propriétaire et « surcharge » mercantile
7. Les rentiers à la Malthus sont les pires
8. Irlande et tiers monde
9. Le capital singe Malthus
10. Encore les suggestions de Malthus
11. La surproduction engendre la surpopulation
12. Folle de la surproduction capitaliste
13. Fonctions de destruction
14. Malthus, instigateur du moderne bien-être
15. Perversion des rapports sociaux
16. Comble de la déchéance


Première partie.

CRITIQUE DU PRINCIPE DE LA POPULATION DE MALTHUS

1.   La mystification de la surpopulation

2.   Le malthusianisme : une déclaration de guerre ouverte au prolétariat

3.   Conséquences de la loi malthusienne de la population

4.   Propositions pour remédier à la déplorable situation ouvrière

5.   La théorie de la population

6.   Évolution de la population aux deux stades historiques de la production capitaliste

7.   Population et modes de production

8.   Création de plus-value signifie surproduction et surpopulation

9.   Coup d’œil sur la France

10.   Fabrication de surnuméraires par l’industrie et le colonialisme

11.   L’Irlande, première colonie anglaise

12.   Irlande. Émigration

13.   Déportation et génocide comme bases de la richesse bourgeoise : l’Irlande

14.   Plagiat intellectuel et parasitisme social

15.   Développement des forces productives comme principe fondamental de Ricardo dans son appréciation des phénomènes économiques. Défense par Malthus, des éléments les plus parasitaires au sein des classes dominantes. Réfutation pratique de la théorie malthusienne de la population par Darwin


Deuxième partie.

CRITIQUE DE L’ÉCONOMIE POLITIQUE DE MALTHUS

PRÉLIMINAIRE

La clé de l’économie
Conséquences politiques
Évolution des classes sociales
Schéma de l’évolution de la classe ouvrière
Misère au sens de Marx
Le truc de Malthus
La science économique comme bêtise arrogante
Petite liste non exhaustive
Et puis les classes hybrides
Les professions sublimes
Pillage des ouvriers productifs
Au cœur de la question
La production de luxe

1. Décroissance de la demande de travail au cours du processus d’accumulation du capital

2. Barton à propos de l’évolution du salariat et de la croissance de la population

3. Baisse tendancielle du taux de profit et taux d’accroissement de la population

4. Production de plus-value et déséquilibre de l’appareil productif

5. Travail nécessaire, surtravail et surpopulation

6. Augmentation du temps de surtravail par accroissement de la population

7. Production progressive d’une surpopulation relative ou d’une armée industrielle de réserve

8. Différentes formes d’existence de la surpopulation relative. La loi générale de l’accumulation capitaliste

9. Travail productif et limites du capitalisme

10. La production d’articles de luxe

THOMAS ROBERT MALTHUS

1. Confusion par Malthus des catégories de la marchandise et du capital

2. Conception vulgaire de la plus-value chez Malthus

3. La polémique entre les partisans de Malthus et ceux de Ricardo dans les années 1820 et leurs positions communes vis-à-vis de la classe ouvrière

4. L’interprétation unilatérale par Malthus de la théorie de la valeur d’Adam Smith. Utilisation des faiblesses théoriques de Smith dans la polémique contre Ricardo

5. L’interprétation par Malthus de la thèse de Smith sur l’invariance de la valeur du travail

6. Utilisation par Malthus des thèses de Ricardo sur la modification de la loi de la valeur dans sa polémique contre la théorie de la valeur déterminée par le travail

7. La définition vulgaire de la valeur établie par Malthus. Sa conception du profit comme surcharge du prix. Polémique contre la conception ricardienne du salaire relatif

8. Malthus sur le travail productif et l’accumulation :
a) Travail productif et improductif
b) Accumulation

9. Capital constant et capital variable selon Malthus

10. La théorie malthusienne de la valeur (remarques complémentaires)

11. Surproduction et « consommateurs improductifs », etc.

12. Le contenu social de la polémique de Malthus contre Ricardo. Déformation de la conception de Sismondi sur les contradictions de la production bourgeoise

13. Le rôle de plagiat chez Malthus et son apologie de l’existence des classes « supérieures » et « inférieures »

ANNEXE. Textes et passages sur Malthus non repris dans cette anthologie


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 10 février 2010 8:36
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref