RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

TEXTES ÉCONOMIQUES. ANTHOLOGIE CRITIQUE.
Par Jean-Louis Benoît et Éric Keslassy. (2009)

Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir des écrits d’Alexis de Tocqueville, TEXTES ÉCONOMIQUES. ANTHOLOGIE CRITIQUE. Par Jean-Louis Benoît et Éric Keslassy. Édition numérique des Classiques des sciences sociales, mai 2009, 399 pp. [Autorisation conjointe accordée le 14 mai 2009 par M. Jean-Louis Benoît et Éric Keslassy de diffuser cette anthologie dans Les Classiques des sciences sociales.]

Table des matières


SOMMAIRE

Avertissement à la présente édition numérique

Les auteurs

Alexis de Tocqueville: quelques dates

TOCQUEVILLE ÉCONOMISTE

Première partie

TOCQUEVILLE ECONOMISTE

Chapitre I. D’ou vient le paupérisme ?

1. L’indivision de la propriété foncière.

2. Industrialisation et frustration relative.

Chapitre II. Pour une nouvelle approche de La Démocratie en Amérique

1 - L’irrésistible progression de la démocratie.

2 – De l’« état social » aristocratique à l’« état social » démocratique.

3 – L’émergence d’une vaste classe moyenne profondément matérialiste.

4 – La reprise du thème de la frustration relative.

5 – Les ravages du paupérisme.

6 – Une attirance pour l’industrie ?

7 – Une aristocratie d’un type nouveau

Chapitre III. Les remèdes

1 – Lutter contre paupérisme.

A – Les colonies agricoles
B – La charité privée
C – Les associations charitables

2 – Prévenir le paupérisme

A – Préférer la petite propriété foncière
B – La propriété industrielle
C – L’épargne ouvrière

Chapitre IV. Entre marche et État

1 – Contre l’intervention systématique de l’État

A – La très ferme opposition à la charité légale
B – Le refus de l’inscription du droit au travail dans la Constitution de 1848

2 – Non au libéralisme économique

A – De l’existence des crises
B – L’État doit se pencher sur la question des salaires des ouvriers de la grande industrie
C – Un véritable programme social

Chapitre V. Conclusion

Deuxième partie

ÉCONOMIE ET SOCIÉTÉ

Chapitre I. L’économie dans l’histoire

1 – Les mutations historiques de l’Europe occidentale depuis la seconde moitié du Moyen-Age ont été à la fois  politiques, économiques et sociales

A – De la société féodale au triomphe de l’économie marchande et de la bourgeoisie d’affaires
B – Une première forme de démocratie
C - Le mécanisme démocratique : un processus d’interréaction

2 - Déclin de la féodalité, montée en puissance de la bourgeoisie

A – La noblesse française forme une caste
B – La réaction nobiliaire à la veille de la Révolution

3 - La situation économique de la France à la veille de la Révolution

A – Le règne de Louis XIV a été ruineux pour l’ensemble du pays et de la population
B – À l’inverse les données quantitatives font apparaître que le règne de Louis XVI connut, globalement, une véritable prospérité économique
C – L’inégalité devant l’impôt et le goût des places

4 – Une société déstructurée en quête d’une impossible réforme

A – Une société déstructurée: le contraste entre l’état économique global du pays et son état social
B – L’influence des économistes, ou de l’impossible réforme au surgissement de la Révolution
C – Le despotisme de l’État ou les prémices du socialisme

Chapitre II. De la monarchie de juillet à la révolution de 1848

1 – Un vibrant éloge de la liberté du commerce

2 - Libéralisme économique et intervention de l’État

A - Développement conjoint des richesses industrielles et du paupérisme, l’exemple de Manchester.
B – Les limites du libéralisme économique selon Tocqueville, la nécessité d’une politique sociale et d’une certaine intervention de l’État: le cas de la ligne Paris-Cherbourg

a –  Il faut obtenir la création d’une véritable ligne de chemin de fer Paris-Cherbourg.
b – La réalisation de la liaison ferroviaire Paris-Cherbourg représente un enjeu capital pour l’économie de la Basse-Normandie.
c –  Stratégie du discours, géopolitique et géostratégie

C – Les dimensions économiques du problème social des enfants trouvés et abandonnés

Chapitre III. Les données socio-économiques et politiques de la situation française de 1830 à 1848.

1 – La division de la société en deux classes antagonistes

2 – Les causes socio-économiques et politiques de la révolution de 1848

3 – Une victoire sans lendemain de la classe ouvrière

4 – Ouvriers contre paysans

5 – Une vigoureuse condamnation du socialisme

6 – Les régimes démocratiques seront agités et conservateurs

7 – Les élections d’avril 1848 marquent la première défaite du courant révolutionnaire

8 – La fin du mouvement révolutionnaire : les paysans contre les ouvriers, la province contre Paris, la Garde Nationale choisit la légitimité

Chapitre IV. Économie et société dans les grands rapports de Tocqueville, la question pénitentiaire et l’abolition de l’esclavage

1 – Économie et système pénitentiaire, économie du système pénitentiaire.

A Bilan d’un système en échec : Une faillite morale sociale et économique
B – Les causes générales de l’échec du système pénitentiaire et les causes particulières qui lient ce phénomène à l’économie
C – L’économie du système pénitentiaire
D – Un anticapitalisme carcéral: confier le travail des prisonniers à des entrepreneurs privés pervertit totalement le système et ruine toute tentative de remise en ordre moral  des détenus

2 – Les dimensions économiques de l’esclavage et de l’abolition de l’esclavage

A - Une mauvaise querelle dans le goût de l’air du temps.
B – La condamnation de l’esclavage au nom de l’argument économique. Les prédécesseurs de Tocqueville ont déjà ouvert le débat
C – L’esclavage ruine l’économie d’un pays : l’exemple américain 325
D – L’indemnisation des colons obéit à un double objectif: obtenir le vote du projet de loi et laisser un pays  économiquement viable

3 – Les dimensions économiques de la colonisation en Algérie

Chapitre V – Conclusion.

Bibliographie



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 20 mai 2009 19:52
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref